Les Troglodytes en douessin

Le Falun, une roche remarquable par sa composition et par sa nature, est un des trésors de Doué-la-Fontaine. A la fois dure et friable, les qualités de cette roche ont rapidement inspiré les premiers habitants qui se sont mis à creuser ce sous-sol dès le VIe siècle pour en faire des sarcophages, aujourd’hui redécouverts et visitables. Cette extraction s’accélère au cours des âges et créé des lieux réellement surprenants, qui s’offrent aujourd’hui à la visite pour le bonheur des curieux. Certains lieux, comme la rue des Perrières avec ses caves toujours habitées, sont un parfait exemple de la cité souterraine que fut Doué-la-Fontaine.

La Coulée verte : déplacement doux et bien-être

La situation du camping des Rives du Douet, en bordure de ville, offre un double avantage : une proximité d’accès aux services de la ville et la quiétude d’un environnement proche de la nature. A l’écart des perturbations sonores des axes de circulation, le camping jouxte le Douet, cours d’eau couru des pêcheurs, et la Coulée verte.

Plus qu’un parc pour la promenade, la Coulée verte est une transition entre la ville et la campagne environnante. Fréquentée par les familles en balade ou les sportifs, marcheurs et joggeurs, en entrainement, cette artère piétonnière invite à la flânerie et au repos. Cet endroit est un bon point de départ pour la randonnée, pour suivre les circuits du patrimoine ou partir à vélo sur une des boucles de la Loire à vélo. La Coulée verte est la conjonction de tous les déplacements doux. Poussez encore un peu, vers le centre aquatique pour vous délasser et vous prélasser. A cela, nous vous proposerons des séances de yoga pour libérer l’esprit, de sylvothérapie, à l’abri des grands arbres, et de « yoga du rire » pour vous évader avec ses bienfaits.

Le Douet

D’origine celte, la Source ou la fontaine, telle est la traduction du Douet. Les bien nommées fontaines de Doué sont encore visibles en plein centre-ville. Ce cours d’eau naît donc à Doué-la-Fontaine. Quelques centaines de mètre, au passage près du camping, il offre un beau plan d’eau pour les pêcheurs. Environné de la Coulée verte, il prend des airs de balades dominicales lorsque les beaux jours approchent. Les Douessins aiment y flâner, pique-niquer et se retrouver avec les jeunes enfants pour profiter des premiers rayons de soleil. Bien aménagé jusqu’au centre aquatique tout proche, il reprend au-delà son caractère naturel et tortueux jusqu’au Layon, dans lequel il se jette.

Il était une fois la rose…

Un homme a marqué l’histoire de Doué-la-Fontaine et lancé une activité économique encore vivace de nos jours : le Baron Foullon, seigneur de Doué, ministre de la guerre sous Louis XV et intendant des finances sous Louis XVI. C’est à cette époque que Doué-la-Fontaine vécut ses heures les plus prospères. Il développa les pépinières royales d’Anjou et fit bâtir son château à Soulanger à l’emplacement actuel du jardin des roses. C’est grâce notamment à son jardinier Chatenay qu’il lança la culture du rosier, fleuron de l’activité agricole douessine aujourd’hui encore. Des sites, parcs et jardins jalonnent notre territoire et témoignent de cette histoire.